« Extraordinaire. Tout simplement ex-tra-or-di-nai-re !». Ce sont les mots que nous répétons à l’envie, comme une évidence, à qui nous demande comment était notre Tour du Mont-Blanc. Il faut dire que cet itinéraire de randonnée est un must, et que tous les pratiquants de montagne rêvent de le mettre au moins une fois à leur actif.

Le jour du départ, nous sommes quatre LYONVTTistes, « chauds » pour relever le défi d’un périple de 187 km et 9600 m de dénivelé positif. Nous avons choisi le sens horaire pour cette boucle qui part de Chamonix, et traverse trois pays. Nous avons misé sur le week-end du 15 septembre, parce que moins touristique que les précédents. Le temps est radieux, nous offrant des vues à l’infini, et la garantie de pouvoir profiter pleinement d’un tracé très exigeant. Si les montées nécessitent de la ténacité, avec des pourcentages importants, et quelques poussages bien costauds, les descentes sont souvent fort techniques, du niveau d’une Transvésubienne ! Heureusement, pour se « reposer », il y a alors ces jolis singles, accrochés aux flancs de la montagne. Fréquemment bordés de précipices, une erreur de pilotage pourrait assurément être fatale. Bienvenue aux amateurs de vrai mountain bike !

Nous avons décidé de partir en « bike-packing ». Bien que minimalistes, nos modestes bagages engendrent un surpoids non- négligeable, accroissant l’engagement physique quotidien. Nous avons retenu l’option d’aller de gîtes en gîtes, solution suffisamment confortable, qui permet en plus de goûter aux spécialités locales ! Ainsi le second jour, les 3200 m de dénivelé de l’étape entre la Suisse (Champex) et l’Italie (Courmayeur), nous ont bien aiguisé l’appétit. Arrivés épuisés au chalet situé à 1950 m d’altitude, quel bonheur de partager les spaghettis italiennes au parmesan. Nous sommes quasiment rassasiés quand arrive le plat principal, copieusement garni d’une tendre viande locale. Le bouquet final est assurément le gâteau fondant, nappé d’une délicieuse crème comme seuls les italiens savent les préparer…Voilà comment on adore vivre l’après-VTT !

Le lendemain matin, un magnifique lever de soleil nous salue avant notre départ, dardant d’ocre les sommets tout proches. Il nous faudrait une infinité de mots pour décrire de tels paysages, et l’immense sensation de vie ressentie alors, synthèse d’une parfaite communion avec les éléments. Tout est transcendé dans cette traversée, quel que soit l’endroit que contemple le regard. On y partage aussi de magnifiques instants entre amis, qui magnifient encore plus ce voyage. Il restera longtemps dans nos mémoires comme une aventure hors-norme. Une aventure extraordinaire. Tout simplement ex-tra-or-di-nai-re !

Catégories : Randonnées

3 commentaires

Patrice GROSPERRIN · 2 février 2021 à 18 h 33 min

Tout absorbé à terminer les derniers hectomètres de ma toute dernière grosse bavante du jour ( 750 mètres de D+ en seulement 3,5 km ) pour arriver au Rifugio Bertone, mon VTT sur le dos, je ne les ai pas vu arriver au-dessus de moi. 4 Lyon vététistes déboulent au détour du sentier. Je savais que vous étiez sur le TMB mais je ne pensais pas vous rencontrer à cet endroit. Perso, je suis sur l’itinéraire, mais dans le sens antihoraire. Vos belles descentes techniques ont été mes dures, parfois très dures montées, et vos exigeantes montées ont été mes fabuleuses descentes. Avec prudence toutefois, car je suis parti seul sur ce fantastiquissime itinéraire, et comme vous le dites, certains passages ne souffrent pas l’erreur de trajectoire. Mais quel plaisir de vous voir après ces deux jours de pérégrination solitaire. Dans cinq minutes, je serai arrivé au terme de mon étape du jour, alors qu’il doit vous rester encore près de deux heures de pédalage avant vos Spaghettis au Parmigiano. Allez : Bon courage les gars et à un des ces moments à Lyon ! Pour moi ce soir ce sera Penne all’arrabbiata, sauté de porc accompagné de sa Polenta crémeuse, puis tranche Napolitana, le tout arrosé d’un excellent Barbera Piemonte. Demain sera encore une grosse journée jusqu’à Trient. Elle sera de toute façon Ex-tra-or-di-naire ( pour vous paraphraser ) autour du seigneur des lieux, Sa majesté le Mont-Blanc !
Patrice ( plutôt adepte du sac à dos que du Bike-Packing ) !

Serrano jf · 16 mars 2021 à 21 h 45 min

Bonjour
Tres intéressé pour faire la balade en combient de jours et combien celcoute
Merci da

Didier · 11 mai 2021 à 22 h 25 min

Quelle surprise, en effet, de t’avoir croisé sur les hauteurs de Courmayeur ! Je te savais acharné, mais de là à partir tout seul sur un itinéraire d’une telle difficulté, cela impose le respect !
La montée t’avait apparemment donné un peu chaud, tu étais…écarlate !!! 😀 Il faut dire qu’elle n’était pas piquée des vers, que ce soit dans ton sens, comme dans le nôtre, puisqu’elle nous a valu une chute, heureusement sans gravité. Le TMB, ça se mérite ! Et dans ton sens, je crois que c’était encore plus compliqué. Bravo, Patrice, c’était un beau défi de l’avoir relever en solitaire !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *